Le nouvel Actros : RoadStars a rendu visite aux concepteurs

Véhicule & Technique

Une ère nouvelle.

Cette année, au salon international du véhicule industriel (IAA), il a fait fureur. Au printemps prochain, les premiers véhicules seront livrés aux clients : avec le nouvel Actros, Mercedes-Benz Trucks s’est catapulté dans l’ère high-tech numérique. RoadStars vous donne un aperçu de cette évolution et vous montre les possibilités du nouveau produit phare de l’étoile.

Trucks you can trust. Afin que tous les nouveaux systèmes répondent aux normes de fiabilité les plus exigeantes, le nouvel Actros a dû parcourir des millions de kilomètres sur des pistes de test : ici, zone pavée avec passage humide au Centre de développement et d’essai (EVZ) de Wörth.

Markus Wolf n’a jamais avalé autant de kilomètres que cette année sur les petites routes européennes. Il est basé au Centre de développement et d’essai (EVZ) de l’usine Mercedes-Benz de Wörth. Mais cette année, notre essayeur a tourné moins souvent sur l’imposante aire circulaire. Au lieu de cela, avec son véhicule test de bourré d’appareils de mesure, il a circulé bien plus souvent entre le Portugal et la Scandinavie. Sa mission : tester le nouvel Actros sous toutes les coutures.

« Ce n’est pas croyable ce que nous avons roulé hors des routes à grande circulation, pour rassembler le plus possible de kilomètres de tests dans toutes les conditions différentes de route et de trafic », raconte notre essayeur de 48 ans. « Avec tous les giratoires et les nombreux virages, la circulation sur les petites routes peut être assez stressante à la longue. Mais le nouvel Actros ne manque pas d’atouts pour maintenir la condition physique du chauffeur. » Et pour abaisser la consommation, pourrait-on ajouter.


Coûts réduits : grâce au Predictive Powertrain Control.

Au cours de ces trajets, il s’agissait entre autres pour Markus Wolf et les ingénieurs responsables de poursuivre l’optimisation du Predictive Powertrain Control, régulateur de vitesse anticipatif. C’est aussi grâce à cet accessoire que le nouvel Actros consomme en rase campagne jusqu’à 5 % de moins que le modèle précédent.

Ce système utilise, outre la localisation par satellite, des cartes routières numériques précises. Celles-ci contiennent désormais non seulement des données sur la topographie, mais aussi le tracé exact des virages, la forme géométrique des croisements et giratoires en dehors des autoroutes, ainsi que les panneaux de circulation et les limitations de vitesse sur le trajet. C’est ainsi que Predictive Powertrain Control optimise la conduite, non seulement dans les montées et descentes, mais aussi sur les trajets sinueux où le régulateur de vitesse ne fonctionnait pas parfaitement jusqu’à présent. « On évite ainsi des accélérations, des changements de vitesse et des freinages inutiles. Ce qui économise le carburant et me facilite le travail comme chauffeur », déclare Markus Wolf.



Avant d’en arriver là, les premiers nouveaux Actros de test ont dû parcourir bon nombre de kilomètres. Markus Wolf était épaulé par beaucoup d’autres essayeurs. Leur but était de porter à la mise au point série, outre le Predictive Powertrain Control, les autres innovations importantes du nouvel Actros, comme l’Active Drive Assist, la MirrorCam, l’Active Brake Assist 5 et le nouveau Multimedia Cockpit.

« Les plus grands critiques d’un nouveau véhicule sont toujours nos essayeurs internes », dit Samuel Keller. « Avant qu’un camion n’arrive à la production en série pour être ensuite livré aux clients, ce sont eux qui ont le pouvoir de détecter les potentiels d’amélioration. Les collègues sont donc fort méticuleux dans l’appréciation des nouveaux systèmes. C’est quasiment pour eux une question d’honneur. »

Samuel Keller est ingénieur Développement et soutient le Chief Engineer du nouvel Actros, qui dirige toutes les activités de développement au sein du projet. Il s’agit de coordonner une foule de départements avec plusieurs centaines de personnes et un grand nombre de thèmes.


Hardware-in-the-loop (HIL). Dans ce laboratoire, les systèmes du nouvel Actros sont contrôlés dans les moindres détails, entre autres par les ingénieurs Dr Jan Wirnitzer, Marco Rooney et Hans-Jürgen Gutmayer (de dr. à g.).
Hardware-in-the-loop (HIL). Dans ce laboratoire, les systèmes du nouvel Actros sont contrôlés dans les moindres détails, entre autres par les ingénieurs Dr Jan Wirnitzer, Marco Rooney et Hans-Jürgen Gutmayer (de dr. à g.).
Innovations de série. L’Actros de test dans le tunnel lumineux à la fin du hall de montage final de l’usine Mercedes-Benz de Wörth.
Innovations de série. L’Actros de test dans le tunnel lumineux à la fin du hall de montage final de l’usine Mercedes-Benz de Wörth.
Les informaticiens Dr Joachim Weisbrod (à g.) et l’ingénieur Développement Samuel Keller au laboratoire « Human Machine Interface ».
Les informaticiens Dr Joachim Weisbrod (à g.) et l’ingénieur Développement Samuel Keller au laboratoire « Human Machine Interface ».

Nouveauté mondiale – conduite partiellement automatisée.

« Le nouvel Actros met l’accent moins sur le fer et l’acier que sur les systèmes intelligents », explique Samuel Keller. « Dans ce domaine, l’Actros a fait un grand bond en avant ! »

Un exemple en est le nouvel Active Drive Assist, une nouveauté mondiale sur un camion de série. Ce système offre une conduite partiellement automatisée dans toutes les plages de vitesse. Il vient en aide au chauffeur et peut freiner, accélérer et conduire de manière autonome. Ce qui améliore la sécurité et réduit le stress plus particulièrement sur les autoroutes et les voies rapides.


60 Innovations – et même quelques autres de plus – ont été montés dans le nouvel Actros.


« Grâce à l’assistant de régulation de distance avec fonction Stop-and-Go, nous avions déjà une bonne expérience en matière de freinage et accélération automatisés », raconte Samuel Keller. « Nous avons pu obtenir ici rapidement de bons résultats. » La tâche principale était donc le réglage précis du comportement routier. « Pour parvenir au système tel qu’il est aujourd’hui, il nous a fallu rouler, rouler et encore rouler. Nos essayeurs ont vraiment fait un travail gigantesque à l’EVZ de Wörth et sur les voies publiques ! »

Résultat : l’Active Drive Assist apporte plus de confort au chauffeur et le rend plus détendu au volant. Le système freine le nouvel Actros quand il se rapproche de trop du véhicule précédent et réaccélère jusqu’à la vitesse autorisée. Il le maintient aussi activement sur sa trajectoire dans toutes les plages de vitesse. À l’aide d’une caméra, le système s’oriente grâce aux marquages latéraux de la chaussée. La sécurité est primordiale. Même lorsque le chauffeur a désactivé l’Active Drive Assist et que le camion risque de quitter sa voie, le chauffeur est averti par un signal optique et sonore, et le véhicule est remis sur sa trajectoire par action sur le volant grâce à une nouvelle fonction : le Lane Departure Protection.


Unique chez Mercedes-Benz Trucks : MirrorCam de série.

Tout comme l’Active Drive Assist, la MirrorCam est une première mondiale dans le monde du camion. Pour ce système innovant, de nombreux tests ont été aussi effectués en laboratoire et sur les pistes d’essai. « Il s’agissait de la fiabilité du système et de choses très concrètes comme la position optimale de l’affichage, la taille de l’écran et la visibilité des messages dans l’obscurité », dit Samuel Keller. « Les essais sur piste et sur route étaient donc incontournables pour garantir que le système offre vraiment les améliorations recherchées. »


Au lieu des rétroviseurs principaux et grand angle, la MirrorCam fonctionne entièrement avec des caméras numériques et des écrans. Les caméras sont installées à droite et à gauche, à la base du toit. Les images enregistrées sont affichées sur deux grands écrans montés dans la cabine sur les montants avant. Effet secondaire agréable : sans les traditionnels rétroviseurs extérieurs, le chauffeur a une vue dégagée, son champ de vision s’élargit. Énorme avantage dans les giratoires et les croisements.

Plusieurs fonctions auxiliaires de la MirrorCam assistent le chauffeur. Dans les virages l’image se déplace au fur et à mesure sur l’écran intérieur à la courbe et le chauffeur a toujours une vue d’ensemble de son convoi – une amélioration notable par comparaison avec les rétroviseurs classiques. Dans la conduite en ligne droite, des lignes de distance indiquent l’écart exact avec les véhicules qui suivent. Une visualisation spéciale des manœuvres donne au chauffeur une meilleure vue d’ensemble : la partie supérieure de l’affichage montre les abords directs du véhicule, la partie inférieure les abords plus éloignés. Si l’assistant de changement de direction est monté, l’écran de la MirrorCam lance des avertissements dans les situations critiques.

« Pour la sécurité et la manœuvrabilité du véhicule, la MirrorCam est une énorme amélioration », confirme l’essayeur Markus Wolf. Et les caméras numériques ont aussi un considérable avantage aérodynamique. C’est l’une des raisons pour lesquelles sur autoroute et voie rapide le nouvel Actros consomme jusqu’à 3 % de moins que le modèle précédent : un gros potentiel d’économie pour beaucoup d’entreprises de transport.


Le nouveau Multimedia Cockpit révolutionne le poste de conduite.

Au lieu classique du combiné d’instruments avec compteur de vitesse, compte-tours et jauge à carburant, et du panneau de commandes sur la planche de bord, deux grands écrans sont montés sur le nouvel Actros : ce sont les pièces maîtresses du nouveau Multimedia Cockpit.

Samuel Keller poursuit : « Dans le nouvel Actros l’interface entre l’homme et la machine est plutôt un ordinateur interactif qui est connecté et que le chauffeur peut utiliser de multiples façons pour se faciliter le travail et la vie dans le camion. »


Jusqu’à 5% de gazole en moins : telle est l’économie réalisée par le nouvel Actros en rase campagne ; jusqu’à 3 % en moins sur autoroute et voie rapide – entre autres grâce à son meilleur aéro­dynamisme et au Predictive Powertrain Control optimisé.


Tout ce que présente le Multimedia Cockpit a été testé progressivement et optimisé par les concepteurs avec beaucoup de volontaires à Untertürkheim dans un simulateur de conduite équipé en conséquence au laboratoire HMI (Human Machine Interface). « Il s’agissait de concepts de commande, d’ergonomie et naturellement de design », raconte Samuel Keller. « Le nouveau Multimedia Cockpit affiche un design moderne et assure, avec ses nombreuses fonctionnalités nouvelles et son menu intuitif, un plus grand confort de conduite, de travail et de commande. »

L’écran couleur primaire à haute résolution situé derrière le volant présente clairement toutes les informations concernant le véhicule, les conditions de conduite et de fonctionnement. Le second écran se trouve sur la droite de la planche de bord ; c’est un écran tactile. Il permet de commander facilement et intuitivement toutes les autres fonctions, comme l’éclairage, l’info-divertissement et le téléphone.


Nouvelle « Human Machine Interface ». Sur le nouvel Actros, les concepteurs et designers ont transformé le poste de conduite traditionnel en un centre de commandement numérique avec le nouveau Multimedia Cockpit.
Nouvelle « Human Machine Interface ». Sur le nouvel Actros, les concepteurs et designers ont transformé le poste de conduite traditionnel en un centre de commandement numérique avec le nouveau Multimedia Cockpit.
Commande intuitive. L’essayeur Markus Wolf et l’ingénieur développement Matthias Lang passent en revue le menu du Multimedia Cockpit avant de tester le nouvel Actros sur la route.
Commande intuitive. L’essayeur Markus Wolf et l’ingénieur développement Matthias Lang passent en revue le menu du Multimedia Cockpit avant de tester le nouvel Actros sur la route.

L’écran couleur primaire et l’écran tactile secondaire peuvent être aussi commandés par les Touch Control Buttons du nouveau volant multifonctions. En les actionnant le chauffeur est en mesure de manœuvrer les deux écrans depuis le volant, y compris pendant la conduite.

Une grande partie des classiques commodos est utilisable via l’écran tactile. En interaction avec les éléments ajoutés ou rapportés, cela offre un haut degré de flexibilité et facilite leur commande. Les possibilités de connexion pour terminaux mobiles augmentent le confort de travail dans ce Multimedia Cockpit. Outre deux prises USB, il faut citer le dispositif mains libres via Dual Bluetooth, qui permet la connexion parallèle de deux téléphones mobiles, et l’intégration smartphone via Apple CarPlay ou Android Auto. Autre avantage du nouveau Multimedia Cockpit : avec la classique carte conducteur DTCO ou Fleetboard on peut y stocker jusqu’à six profils de chauffeurs.

Une version élaborée de ce Multimedia Cockpit, est le Multimedia Cockpit interactive, davantage interconnecté, avec encore plus de fonctionnalités. Son écran primaire est nettement plus grand que la version de série.


Le Multimedia Cockpit interactive comprend aussi le système de navigation avec assistant de détection des panneaux routiers, et le Remote online pour la commande et le contrôle des fonctions du véhicule via un smartphone. Outre la téléphonie confort, le nouveau cockpit offre aussi la possibilité de télécharger les smartphones sans fil.

Cet équipement vise à un maximum de connectivité : les véhicules avec Multimedia Cockpit interactive peuvent être reliés au Mercedes-Benz Truck App Portal, ce qui permet leur dotation en applis améliorant le confort et l’efficience.


RoadEfficiency fut la ligne directrice pour le développement du nouvel Actros. Avec plus de 60 innovations, le but est d’aider le client à rouler le plus efficacement possible avec son camion. Le concept de RoadEfficiency repose sur trois piliers : coûts d’exploitation minimum, sécurité maximale et disponibilité maximum.

Nouvel Active Brake Assist 5 avec détection améliorée des personnes.

Un autre point fort du nouvel Actros est le nouvel Active Brake Assist 5. Ce freinage d’urgence assisté fonctionne maintenant avec un système combiné radar et caméra. La réaction aux personnes dans une plage de vitesse jusqu’à 50 km/h a pu être notamment améliorée. Dans les limites du système, l’Active Brake Assist 5 peut réagir avec un freinage total face à un risque de collision non seulement avec un véhicule, mais aussi avec une personne qui traverse, s’approche ou marche sur la même voie de circulation.

« L’interaction entre logiciel et matériel doit évidemment fonctionner avec fiabilité dans les systèmes de sécurité et d’assistance », déclare Samuel Keller. « C’est pourquoi nous avons testé sans cesse tous les systèmes de l’Actros dans le laboratoire hardware-in-the-loop avant de les installer dans le véhicule. » Dans ce laboratoire, tous les organes – moteur, transmission et essieux exceptés – sont reliés entre eux comme dans le véhicule réel. Lorsqu’un freinage d’urgence automatique y est simulé, les cylindres de frein émettent un sifflement et les warnings se déclenchent. « Il y a vraiment de l’action », constate Samuel Keller.


« Pour moi, en tant que chauffeur, le nouvel Actros représente un immense progrès pour le confort de conduite et la sécurité dans la vie quotidienne sur la route », résume Markus Wolf.

Et Samuel Keller conclut : « Nous ne parlons pas seulement de sujets comme la conduite autonome et la numérisation : avec le nouvel Actros, nous les apportons à large échelle sur la route. Nous avons ainsi une excellente base de départ pour intégrer rapidement dans le camion d’autres technologies d’avenir génératrices de plus-value pour les clients. »


Photos: Matthias Aletsee
Vidéo: Martin Schneider-Lau

24 commentaires